La trilogie « Le dernier Souffle » de Fiona McIntosh

  • Type d’article :Chronique détaillée de livre n°2 ;
  • Série : « Le dernier souffle » de Fiona McIntoshFiona  ;
  • Livres :
    • Tome 1 :Le don
    • Tome 2 :Le sang
    • Tome 3 : L’âme
  • Genre littéraire : Fantasy adulte ;
  • Date fin de lecture : 2008 ;
  • Note : Coup de cœur.

dernier souffle

Résumé (quatrième de couverture tome 1) :

Encore adolescent, Wyl Thirsk doit assumer le rôle pour lequel on le destinait depuis sa naissance : commandant en chef des armées de Morgravia! Une responsabilité qui le conduit à la cour du prince Celimus, un despote sadique. Là, un geste de bonté envers une sorcière condamnée au bûcher vaudra à Wyl un don miraculeux, ainsi que la colère de son seigneur et maître. Contraint de lui obéir, Wyl est envoyé au Nord où la guerre menace, pour une mission suicidaire à la cour ennemie… avec pour seule arme un mystérieux pouvoir dont il ne soupçonne pas même l’existence. Or, s’il n’embrasse pas le Dernier Souffle, il signera sa perte… et celle du pays qu’il a juré de défendre.

Mon avis :

Voilà une série d’héroic-fantasy absolument géniale. On suit principalement le périple d’un jeune homme, Wyl Thirsk, au sein d’un univers médiéval basique et qui suite à un conflit d’enfant l’opposant au nouveau roi se retrouve en disgrâce et va ainsi tour à tour devoir lutter pour sauver sa vie, sa sœur, la femme qu’il aime et l’intégrité de son royaume. En effet, le nouveau roi étant son grand rival d’enfance, celui-ci voue un véritable amour au déshonneur de Wyl et rêve de le faire souffrir milles morts.

Par ailleurs, on retrouve ici l’opposition entre le « bien » et le « mal » au travers des deux personnages au départ égaux dans ce conflit ancestral mais qui, suite à leur choix et leur vie, vont incarner ces deux notions. On retrouve ainsi un homme à l’enfance heureuse et aux parents aimant tournant de manière très positive (il a au départ –avant de s’en prendre plein dans la tête- une morale absolument parfaite !) et ne voulant que le bonheur de ses proches, et plus globalement de tout son peuple, opposé à un homme devenu froid et calculateur à force de se voir rejeter par son père et d’avoir été enrôlé par une mère ambitieuse mais pleine de rancune. C’est donc au travers de ce conflit que va commencer l’histoire qui, ne s’arrêtant heureusement pas là, nous entraine au fur et à mesure vers une guerre politique entre trois royaumes, de nombreux conflits de court se retrouvant dans chacun des royaumes (bien qu’ils ne soient pas énormément développés), une rapide intrigue amoureuse (c’est bien loin d’être l’élément clé mais le héros y revient souvent pour se redonner du courage), une étrange source de magie, etc. De plus, un autre duo secondaire va au cours de l’histoire nous rappeler cette opposition.

C’est donc le périple de cet homme, entrainé malgré lui par la force des événements, que l’on suit. L’évolution de son combat est d’ailleurs assez intéressante : alors qu’il ne cherche au départ qu’à aider sa sœur en lui évitant une sorte de viol (pas de panique de spoiler, il s’agit du début du livre), il va finalement se retrouver avec le destin de trois royaumes entre les mains !

J’ai également beaucoup aimé découvrir en même temps que le héros, le fameux don dont il dispose. On ne s’attend en effet pas du tout au type de pouvoir incontrôlable qui va découler de ce don et le fait qu’il soit à la fois extrêmement important pour l’histoire mais quasiment jamais évoqué ajoute une touche de magie tout en concevant l’histoire et le style principal du roman (personnellement quand il n’y a que ça, je m’ennuie).

J’ai donc beaucoup aimé l’histoire et son déroulement ainsi que le rythme du roman qui enchaine les événements en ne nous laissant souffler (même s’il est préciser qu’il se passe toujours du temps entre chaque : contrairement à ce que certains auteurs semblent penser, il faut du temps pour aller d’un lieu à l’autre, créer des liens et enchainer les aventure !). De plus, l’auteur parvient à nous faire ressentir de nombreux sentiments tels que la tristesse, le dégout ou la joie en même temps que le héros (il n’est pas dur d’être en empathie avec lui). Un seul petit point négatif est le fait que l’on suive au cours de quelques chapitres un autre personnage qui est, à l’inverse du premier, des plus ennuyeux et mou…

Les personnages m’ont, quand à eux, tous (sauf un qui par chance fait route avec un chien –oui c’est un chien pas comme les autres- que j’aimais bien ce qui le rattrapait un peu) bien plus car, s’ils ne sont pas spécialement originaux (on retrouve les persos clés de ce genre de romans), sont travailler de manière proportionnelle à leur importance (donc ni perte de temps, ni bâclage) et ont tous de forts caractères. J’ai notamment eu quatre coups de cœurs dans les compagnons du héros (qui ne reste malheureusement jamais très longtemps vu tous ce qui ne cesse de se passer), ce qui est pour moi une chose assez rare ! De plus le fait que l’auteur n’hésite pas à abimer, voir faire mourir, ses personnages augmente le réalisme et enlève le côté enfantin gentillet que l’on retrouve pour moi trop souvent en fantasy.

Enfin, en ce qui concerne lu style d’écriture, je l’ai trouvé assez simple mais agréable et linéaire.

Je noterais par contre qu’une scène m’a légèrement dérangée : une scène de torture pas spécialement gore mais (oui c’est un spoiler mais du 2ème chapitre) qui, bien qu’essentiel, arrive un peu tôt dans l’histoire (je trouve que ça ne donne pas forcément envie de continuer). Elle n’est toutefois pas représentatif de la suite du livre (mais nous montre parfaitement le caractère du héros et du roi) et est plus dérangeante qu’autre chose.

Note : Coup de cœur pour moi

Publicités

4 réponses à “La trilogie « Le dernier Souffle » de Fiona McIntosh

  1. J’avais bien aimé cette saga, au début j’étais complètement prise par les premiers tomes, mais j’ai trouvé que le dénouement était un peu en dessous de ce que j’espérais… Et à la fin, j’en avais un peu marre qu’il passe d’un corps à l’autre même s’il fallait bien exploiter cet aspect du livre, mais tout de même! Qu’est-ce qu’il s’est fait tuer!! ^^

    • J’aime bien le côté « ce n’est pas un super héros et la prueuve c’est qu’il meurt tout le temps » x)
      Mais c’est vrai que la fin est moins bien que le reste. Mais vu que je suis très difficile en fins, je ne me focalise pas dessus ^^

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s